Le lac Léman

L'histoire d'une voie de communication

Voie de communication incontournable, le lac permet  d'acheminer des marchandises depuis l'Antiquité. Avec l'essor des grandes villes littorales, au Moyen-Age, les bateaux emportent avec eux des fournitures de construction et des denrées telles que du vin, du sel, des céréales,etc.pirates ouchy

Entre marine marchande et marine de guerre, le Léman est au coeur des trafics. Au XIIIeme siècle, la Maison de Savoie entretien une flottille au port de Ripaille et de Villeneuve, également chantiers navals. En pleine période de guerres de religion, le lac est aussi une voie de transit pour les réfugiés. Les huguenots du Royaume de France et de Navarre sont chassés et rejoignent Genève, principale ville d'accueil. En paralèlle, les vaudois italiens et protestants suivent le pas de l'exil, la population de Genève à triplé au cours du XVIIe siècle.

Quelques pirates occupent aussi le lac. Ces petits groupes clandestins et redoutés sabotent les opérations de ravitaillement. Le réfractaire Dantal est une figure incontournable parmi les différentes confréries. En 1705, c'est à Hermance que sévit le groupe emportant quelques caisses de babioles, victuailles et d'or bien sur. Armés jusqu'aux dents, Dantal et ses hommes partent à l'assault d'Yvoire. L'embuscade comence, un groupe de vignerons est massacré, s'en suit un pillage des plus brutal. A l'issue de l'attentat, 20 000 Louis d'or sont dérobés, toute la solde de l'armée française d'Italie. Le lac a connu de nombreuses interceptions de convois. Par exemple destinée au compte du Roi de France, la charge d'or du banquier Hogguer n'a pus être livrée à bon port. Aujourd'hui, le blason des pirates est redorée. Les anciennes confréries sont maintenant de petites association modernes, agissant pour l'entraide, la fraternité et la protection du lac et du patrimoine.douane thonon hotel

Guerriers, pirates, réfugiés et... contrebandiers. De tout temps, de petits organisations et individus on su profiter du lac. Ces derniers se jouents des zones de délimitation et des douaniers. Vous pourrez d'ailleurs voir le batiment de l'ancienne douanes de Thonon-les-Bains, située au port, à 10 minutes à pied de l'hôtel. Les forbans redoublent de ruse pour faire circuler des produits fortements taxés...normalement ! Dans les mémoires, on parle de tabac, d'armes et de produits de luxe. Le Léman est lieu d'affaires surprenantes. En 1990 il y a anguille sous roche ! Un trafiquant de cannabis aurait délivré ses produits entre Montreux et Thonon. Avec autant d'ingéniosité que de discrétion, il serait parvenu à construire un sous marin de poche. Mais l'histoire reste floue...

De nos jours, l'usage de l'étendue d'eau s'avère évidemment plus honnête. Les bateaux de la CGN (Compagnie Genevoise de Navigation) sillonnent le lac assurant le transport des travailleurs frontaliers mais aussi des toursites friands de croisières.